J’oscille volontairement entre abstraction et figuration, utilisant deux outils de création parallèles : la peinture acrylique au couteau qui me permet une utilisation instinctive de la couleur comme matière première, et le dessin qui apparaît parfois en superposition, dans une forme minimaliste, souvent monochrome. Dans ma recherche plastique, la lumière est l’élément initiateur de chaque tableau. C’est par superposition des couleurs que je la dirige, en exploitant la transparence de la matière dans un jeu d’allers-retours entre les couches de peinture.

Le paysage est au centre de ma réflexion artistique, autant dans ses aspects physiques que dans sa dimension intime. Mes études en écologie puis la vie sur un bateau en Polynésie ont contribué à affiner mon appréciation des paysages, autant comme milieux de vie que comme générateurs d’émotions. Depuis mon arrivée en Gaspésie je me concentre sur la création de tableaux évocateurs, synthèses de souvenirs visuels et d’impressions émotives laissés par les variations infinies du paysage local, proposant ainsi une définition intime de ce territoire.

 Je m’intéresse particulièrement au traitement des lisières indistinctes, telles qu’un horizon, une canopée, le front d’une tempête… Pour moi ces espaces flous rappellent l'incertitude entourant la condition humaine et nous ramènent à sa dimension universelle, à des émotions partagées face à l'immensité du paysage et aux éléments qui le façonnent. C’est donc une tentative de communion avec le reste du monde, en essayant de donner matière à ressentir plus encore qu’à regarder.

Je tends maintenant à sortir ma peinture de son contexte habituel via des projets au théâtre ou encore en littérature jeunesse. Le dessin, qui apparaît moins dans mes tableaux mais est de plus en plus présent dans mon processus créatif, m’appelle aussi à diversifier ma pratique. Je vais explorer cette voie via d’autres médiums, notamment en sérigraphie, toujours portée par le travail des couleurs.


Pour visionner la capsule réalisée par La Fabrique Culturelle / Télé-Québec, cliquez sur le lien :

https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/11809/l-horizon-et-la-gaspesie-de-quoi-combler-la-peintre-flavie-barberousse

 

Artist statement

I deliberately oscillate between abstraction and figuration, using two parallel creation tools: acrylic painting with knives, which allows me an instinctive use of color as a raw material, and drawing, which sometimes appears in superposition in a minimalist form, often monochrome. In my pictorial research, light is the initiating element of each painting. It is by superimposing the colors that I direct it, by exploiting the transparency of the material in a back and forth game between the layers of paint.

The landscape is at the center of my artistic thinking, as much in its physical aspects as in its intimate dimension. My studies in ecology then life on a boat in Polynesia helped to refine my appreciation of the landscapes, both as living environments and as generators of emotions. Since my arrival in the Gaspé Peninsula, I have focused on the creation of evocative paintings, syntheses of visual memories and emotional impressions left by the infinite variations of the local landscape, thus proposing an intimate definition of this territory.

I am particularly interested in the treatment of indistinct edges, such as a horizon, a canopy, the front of a storm... For me, these fuzzy spaces recall the uncertainty surrounding the human condition and bring us back to its universal dimension, to shared emotions in the face of the vastness of the landscape and the elements that shape it. So it’s an attempt to commune with the rest of the world, trying to give more material to feel than to look at.

I now tend to take my painting out of its usual context via projects in the theater or in children's literature. Drawing, which appears less in my paintings but is more and more present in my creative process, also calls me to diversify my practice. I will explore this path via other mediums, in particular in screen printing, always carried by the work of colors.

Crédits photographiques : Antoine Amnotte-Dupuis - Oktoberfest Gaspésien



flavie barberousse - artiste peintre  -  flaviebarberousse@gmail.com

Tout droits réservés ®